Menu principal

RAPPEL HISTORIQUE

Depuis sa création, en février 1980, le Mouvement des « Motards en Colère » (FFMC) s’est penché sur les problèmes de sécurité routière et, plus particulièrement, ceux concernant la sécurité des 2-roues motorisés (2RM).

Œuvrant en ce domaine depuis près de 30 ans, la FFMC a très vite identifié que les principales causes de la sinistralité des 2RM relevaient de phénomènes comportementaux et environnementaux. Les solutions qu’elle propose relèvent donc d’actions de formation / éducation fondées sur la connaissance des phénomènes liés aux déplacements et des règles qui en découlent, sur le respect mutuel entre les usagers, le partage des espaces communs que sont la route et la rue et toute autre valeur aux vertus sociales et citoyennes dont les effets sont plus durables que la seule répression aveugle et systématique.

C’est pourquoi, depuis son origine, consciente du fait que le comportement constaté chez certains conducteurs de tous âges relève des acquis antérieurs et de l’éducation reçue ou non reçue depuis la plus petite enfance, la FFMC prône la mise en œuvre d’un continuum éducatif destiné à promouvoir les valeurs et connaissances ci-dessus.

Outre la création d'une Association pour la Formation Des Motards (AFDM),  exclusivement dédiée à la formation des conducteurs de 2RM , la FFMC, à travers l’engagement de ses militants, s’est investie dans de nombreuses actions en ce sens, notamment par des interventions de sensibilisation des élèves au sein d'établissements scolaires et par la création, en partenariat avec la Direction de la Sécurité et de la Circulation Routière (DSCR), des fameux « Relais Motards Calmos » lors des grands évènements motards (Enduropale, Bol d'Or, etc.) destinés à la sensibilisation des adultes pratiquants.

Par ailleurs, considérant que l'éducation des enfants à leur futur rôle d'usagers de la route et de la rue, mais aussi de citoyens, ne pouvait pas seulement se limiter au cadre très formel des établissements scolaires, les militants du Mouvement FFMC ont créé la FFMC-Loisirs qui, comme son nom l'indique, grâce à ces centres de loisirs et ses structures adhérentes, propose de nombreuses activités axées autour des 2RM (mais pas seulement). La FFMC-Loisirs organise, en particulier, les « Tasses pour un Bol » destinées à emmener chaque année des groupes de jeunes à cyclomoteurs assister au Bol d'Or.

Soucieuse de la sécurité matérielle des pratiquants de 2RM, la FFMC a initié dès sa naissance la création de l’Assurance Mutuelle Des Motards (AMDM), devenue réalité en 1983, dont l’action a rendu possible l’assurance d’une catégorie d’usagers massivement refusée auparavant par les autres assureurs.

Enfin, consciente de la nécessité de maîtriser un outil de communication grand public, elle a créé les Éditions de la FFMC qui publient notamment Moto Magazine.

 

LA COMMISSION ERJ

Forte de son vécu, la FFMC a donc décidé la mise en place d’une commission dédiée à l’étude et à la création d’une démarche de prévention à destination de l’ensemble des jeunes de tous âges, dénommée « Commission Éducation Routière de la Jeunesse et 2-Roues Motorisé » (ERJ). Cette commission regroupe en son sein les différents acteurs du Mouvement FFMC. Elle est destinée aussi à associer des acteurs extérieurs au Mouvement FFMC mais promouvant des valeurs et des actions identiques et/ou désirant s'y associer.

La Commission ERJ a concentré ses premiers efforts sur les adolescents, conducteurs en puissance de cyclomoteurs, et mis au point une formation / éducation spécifique intitulée « Projet ESPRIT CYCLOMOTARD ».

La volonté de la FFMC et de son Mouvement est de partager avec les adolescents en âge d'acquérir le BSR :

  • leur expertise de la pratique du 2RM,
  • leurs valeurs citoyennes de solidarité, de tolérance, de respect mutuel et de partage de la route,

Il ne s'agit pas, au travers des actions et des programmes qui seront développés dans le cadre du projet Esprit Cyclomotard, de « recruter » de nouveaux adeptes de la pratique du 2RM. L'objectif de ce projet, comme d'ailleurs de tous ceux qui seront mis en chantier par la suite, est d'utiliser l'engouement de la jeunesse pour ce type de véhicule et l'intérêt dont jouissent les motards auprès d'elle pour promouvoir des valeurs et une approche de la sécurité routière qui soient universelles. Toutefois, de nombreux adolescents étant déjà pratiquants ou en passe de l'être, il est bien évident que ce projet a pour but aussi de les interpeler dans leur approche de ces véhicules en leur apportant des éléments de réflexion susceptibles d'influer sur leur vision personnelle de cette pratique.